mercredi 13 janvier 2016

Retour vers le futur...

Bonjour à tous,

Non, vous ne rêvez pas, une activité se produit sur ce blog... telle une fréquence cardiaque faible, subitement perceptible chez un patient que l'on croyait décédé.
Mais ne vous y trompez pas, ce blog fut seulement plongé dans un coma artificiel d'une durée de 5 ans. 5 ans c'est long mais cela ne m'a pas empêchée, bien au contraire, de suivre attentivement l’actualité de Luynes et même du Canton, et je dirais même du Département et de la Région, de prendre le pouls de notre microcosme local, politique et culturel.
En somme, j'ai pris de l'âge, pas trop de rides, à l'instar de mon sens critique et de ma capacité d'indignation, j'ai appris à prendre du recul, à faire évoluer mes analyses, mes argumentaires, j'ai fait de belles rencontres, lesquelles m'ont profondément enrichie, spirituellement, intellectuellement, etc.

5 ans... fichtre !
Il faudrait presque faire une frise chronologique de tous les événements politiques... voici une liste non exhaustive de ce qui a pu vous marquer...

2011: le Canton de Luynes reste à gauche, Joël Ageorges succède à Joseph Masbernat après avoir vaincu Bertrand Ritouret, vu alors comme "l'étoile montante". Un épisode étonnant de la vie politique départementale puisque Joël Ageorges n'avait pas reçu l'investiture du PS, qui à l'époque avait préféré au vote des militants (une fois n'est pas coutume), la jeune candidate écologiste Bernadette Lassus. 
Une drôle de campagne. 

2011: L'Indre-et-Loire reste à gauche et remporte même des cantons, mais le PS s'enlise dans les querelles intestines.
Claude Roiron, présidente du Conseil général depuis 2008, victorieuse aux élections, se voit destituée de sa fonction de présidente lors de l'installation de la nouvelle assemblée départementale. Ses "camarades" lui préférant Marisol Touraine, déclarée candidate le soir du second tour. Un tournant dans l'histoire du PS d'Indre-et-Loire qui porte encore les stigmates de cet épisode.

2012: Victoire de François Hollande, réélection de Philippe Briand sur la 5e circonscription, Marisol Touraine nommée Ministre de la Santé, Frédéric Thomas élu président du Conseil départemental. 

2014: Réélection de Bertrand Ritouret, dès le 1er tour, à Luynes: Vivre à Luynes (DG) n'a pas présenté de liste, seules deux listes se sont donc opposées à l'édile: Citoyens pour Luynes menée par Guy Malzoppi, dissident sur le tard et Au coeur de Luynes  menée par Témanuata Girard et Vincent Perrin.

7 janvier 2015: Attentat contre Charlie Hebdo...

Mars 2015: Le Canton de Luynes, devenu canton de St-Cyr, bascule à droite au profit de Jean-Yves Couteau, devenu depuis, président du Conseil départemental. Joël Ageorges, malgré un climat et un contexte compliqué s'en sort avec le score tout à fait honorable de 38,51%. Le FN surprend et agace par des résultats historiquement hauts, et le taux d'abstention continue lui aussi d'augmenter. Depuis, la représentation politique de terrain se fait rare dans notre chère commune...

7 avril 2015: suicide de Jean Germain, le jour de l'ouverture du procès des mariages chinois

13 novembre 2015: Attentats de Paris... 

Décembre 2015: Elections régionales: le FN progresse encore et le second tour est marqué par une triangulaire.
François Bonneau (PS) remporte les élections et arrive en tête à Luynes... oui oui, vous avez bien lu.

La suite nous appartient... bonne année 2016 à tous!

Bien à vous tous

2 commentaires:

Olivier Champêtre a dit…

Bonjour Alexandra,

Nous espérons retrouver votre plume alerte et acerbe plus régulièrement.
Le quinquennat de silence auquel vous vous êtes astreinte a été parsemé d'évènements majeurs tels que vous les relatez, mais le microcosme luynois n'a pas manqué d'animations ou du moins de faits qui pourront alimenter les chroniques de notre version locale de "La Grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf"...
Si ces faits qui n'auront pas échappé à l'observateur attentif sont beaucoup moins dramatiques que les repères que vous nous proposez, ils n'entretiennent pas moins une désagréable impression de l'exercice des responsabilités politiques que aboutit à la défiance actuel d'une majorité de concitoyens.

On peut légitimement s'interroger sur :

- l'enfouissement des lignes et la mise en place de nouveaux lampadaires du 74 au 86 rue St Venant.

- l'acquisition de 2 véhicules Volkswagen électrique "modèle citadin" par la municipalité (le statut de vice-président de Tours Plus au développement durable justifie-t-il cet investissement ?)

- le projet de classement de Luynes au Patrimoine Mondial de L'Unesco : le parking des Varennes ne suffira pas à accueillir les escadrons de cars des Tour-operators japonais qui expédieront la visite du Mont-St-Michel pour foncer voir un Château qui n'est plus ouvert au public en faisant l'impasse sur Villandry, Azay-le - Rideau, Chenonceaux et tant d'autres merveilles que recèle notre belle région.

- L'acquisition de l'ex-charcuterie Vrillon dès les premières heures de la seconde mandature de notre edile locale après avoir fait casser un compromis déjà signé. C'est étrange de ne pas avoir entendu parler du projet de commerce de bouche, prétexte de cette acquisition, durant la campagne municipale...

- A moins qu'au pays de la boule-de-fort, le dessein inavoué (et inavouable) soit de couler les commerces existants pour en tirer profit d'une manière ou d'une autre...A ce jeu, la conduite des travaux de réaménagement de la Grange et de la Bibliothèque sont assurément efficaces : les quelques commerçants du bourg avec lesquels - semble-t-il - il n'y a eu aucune concertation devrait faire une action conjointe contre la municipalité pour pertes d'exploitation... avant que ne débute la réfection de la place de la mairie qui achèvera le travail de sappe...

- Vous viendrait-il à l'idée d'interpeller l'équipe dirigeante ? Il faudra vous y prendre avec 1 mois d'avance en posant votre question par écrit, comme dans nos métropoles, car voyez-vous dans un village de 5500 habitants, l'exercice de la démocratie demande un peu d'ordre et de planification que diantre...

- Avec tous ces investissements dans la Pierre patrimoniale luynoise, les retombées touristiques devraient être colossales...C'est bizarre, nous n'avons pas l'impression de gagner en attractivité. Ah si, la ville a gagné sa "ceinture verte"
des villes fleuries, ça a donné l'occasion à quelques employés municipaux d'aller se promener à Orléans...(Feuilles, Rateaux...c'est le chant des Municipaux)

- Qu'advient-il de l'arriéré de la taxe d'habitation réclamé au cirque Georget auquel les ABF ont demandé de déposer un permis de construire...sur une zone inondable ? Avec l'ouverture de la Grange et des salles communales, le chapiteau Georget deviendra nettement moins indispensable à la vie de la cité... Allez, je prends les paris, la plaine des Varennes retrouvera sa virginité sous 2 ans !

Pendant ce temps là, les transports scolaires sont supprimés, la promesse électorale de city stade qui comblerait la jeunesse luynoise est enterrée? etc, etc...

Dormez bonne gens B. Ritouret veille sur votre destinée de citoyen, dumoins pour le moment, car le mare de café nous annonce des lendemains qui vont déchanter...

Au plaisir de vous lire
Luynoisement vôtre

Alexandra a dit…

Cher Olivier, bonjour.

Merci à vous pour votre commentaire, croyez-le ou non, mais il me fait chaud au cœur. Que c'est bon de lire un commentaire et qui plus est le vôtre, que je ressens comme plein de convictions, engagé et passionné.
Oui ce blog n'est pas mort et oui il y a beaucoup à dire. Et je vous remercie au passage d'éclairer la citoyenne que je suis sur certaines choses.
Dans un avenir proche ce blog verra des évolutions et du contenu, et promis je conserve ma plume acerbe, l'humour, et le recul nécessaire à l'analyse.

Merci encore de vous êtes exprimé ici. Au plaisir.

Bien à vous