samedi 25 octobre 2008

Non, je ne vous oublie pas...

Chers lecteurs, chères lectrices,

Vous l'avez tous remarqué, je suis bien peu présente sur ce blog depuis quelques temps.
Ma rentrée parisienne s'est bien passée, mais je dois vous avouer que la première semaine n'a pas été évidente. Tout d'abord, le changement de rythme. Paris n'est pas Luynes ni Tours, et l'Iscom n'est pas l'Université... Tout s'est accéléré en quelques jours, des présentations nous sommes très vite rentrés dans le bain de 6 mois de cours qui s'annoncent certes enrichissants mais intensifs, cours, études de cas, formation de "micro-agence", théorie/pratique, stage, mémoires, etc.
Heureusement, c'est dans une ambiance agréable que l'on évolue, et ce malgré le stress qui nous a tous rapidement envahi. Ma promo se compose d'étudiants d'univers très différents, issus de Lettres, de Sciences Humaines, de Droit ou d'école de Commerce voire de Communication, et la cohabitation se déroule à merveille, un after work nous a d'ailleurs réunis en nombre ce jeudi dans le quartier Latin!
Un beau moment qui m'a permis de rompre avec la solitude qui m'a accompagnée ces deux premières semaines, le soir, dans mon petit studio du XVIIIe arrondissement. Bien entendu, les livres m'ont tenu compagnie et même la télé, mais le manque de contacts avec le monde, et notamment par le biais d'internet a été assez terrible, mais aujourd'hui, c'en est fini, je suis enfin dotée d'une connexion au câble!
Je ne peux malheureusement pleinement me consacrer à ce blog en raison de la somme de travail qui m'attend, néanmoins, rassurez-vous, moult articles sont en préparation et notamment le compte-rendu du dernier conseil municipal, que je soigne, rien que pour vous!
Je ne pourrai assister à celui de mardi prochain, pour des raisons évidentes de distances, mais je me tiendrai informée de ce qui s'y est raconté. Cependant, n'étant pas présente, je ne me permettrai pas d'établir un compte-rendu.
Dans un souci d'impartialité et d'objectivité (relatives aux yeux de certains et je le comprends), je n'exprime ici que ce que j'ai observé, entendu, ou analysé, il s'agit de mon point de vue et nullement de celui d'une autre personne, en dehors de toute influence politique d'ailleurs.
Mais j'ai tout de même une petite suggestion pour la municipalité... (malicieuse?)
Celle-ci se réjouit sans doute de ma migration parisienne et de la paix que je devrais leur accorder par conséquent, de mon côté, je trouve cela dommage... c'est tout un débat local (certes en marge des chemins traditionnels) qui en pâtit (oui, je prête à mon blog une aura qu'il n'a pas)...
Alors, j'en appelle à notre maire, à son équipe et aux élus de l'opposition! Vous qui êtes dynamiques, ouverts à la modernité, etc. (si si, si vous reprenez les tracts de campagne électorale, ces qualificatifs sont récurrents), filmez le conseil municipal, et retransmettez-le en ligne! Non, je ne vous implore pas, mais cette initiative a été prise par la mairie du XVIIIe et je me suis dit que peut-être nous tenions là, la solution à ce problème de débat interrompu...
Imaginez un peu les retombées, la NR titrant: Luynes, une commune pionnière en Indre-et-Loire, à la pointe de la technologie qu'elle met au service de ses concitoyens et du débat local!!! (Ça en jette non?)
Non?
Bon allez, j'arrête ici de rêver et retourne à quelques activités plus terre à terre, mon avenir...
A bientôt!
Bien à vous!
Alexandra

2 commentaires:

Anonyme a dit…

et si on filme on appellera ça comment le "tribulations d'un luynois à luynes"?"et pour quelques euros de plus"?....imaginez l'ami ritouret passant devant les projos!

Alexandra a dit…

Ah, ça... je ne sais pas, Bertrand Ritouret décidera...
Ne lui faites pas peur, qui sait, ça pourrait peser dans une éventuelle décision...
Je verrais plutôt: "Y a-t-il un maire pour sauver Luynes?" ou plus tendance: "Bertrand Ritouret, l'histoire d'un mec" (mince je n'ai pas demander les droits...) ;-)
Merci pour ce commentaire!
Bon dimanche!