dimanche 16 mars 2008

Premier Conseil Municipal ou la cérémonie d'investiture de notre maire et de ses adjoints...



Vendredi 14 Mars 2008 au soir,


Notre modeste salle des fêtes est comble...
Tiens? Il flotte comme un air de déjà vu à la lecture de cette première phrase.
Vais-je oser? Allez, j'en remets une "louchette"...
Aaaaah si l'Artésium existait tout le monde aurait pu... vous connaissez la suite!
C'est avec bonheur que j'ai pu constater une nouvelle fois l'engouement de nos concitoyens pour la vie politique locale mais avec tristesse les besoins urgents d'une salle communale polyvalente digne de ce nom (et pourquoi pas l'Artésium?). En effet, les conditions élémentaires pour apprécier pleinement l'évènement n'étaient guère réunies (écoute gênée, vue bouchée...). Le manque de chaises et de place, contraignant un certain nombre de personnes âgées à rester debout, pressées par la foule était une situation inacceptable. Sans oublier bien sûr, tout ceux restés dans le vestibule ou dehors.
La quasi totalité des conseillers municipaux sont présents, excepté une personne de la liste majoritaire.
Olivier Rafin, qui a troqué son costume de maire pour la veste en cuir de l'édile de l'opposition (rebelle dans l'âme?) déclare ouverte la séance!
C'est au tour de Bertrand Ritouret de prendre la parole. Il commence par remercier les Luynois et les Luynoises présents et tout ceux qui se sont exprimés dimanche dernier sans distinction de vote. Ce sur quoi il enchaine, Luynes détient le taux record de participation en Indre-et-Loire au premier tour, soit 74,7% exactement. Il en est fier, comme nous tous je pense. En bon orateur qu'il est, il nous remémore alors les grandes étapes de l'accession au droit de vote, la lutte acharnée de nombre de personnes, qui parfois y ont laissé leur vie, d'où l'importance d'user de ce droit fondamental. (Et là, l'étudiante en histoire que je suis ne peut que lui donner raison.)
Il poursuit son discours par un hommage au dernier Poilu, Lazare Ponticelli, qui s'est éteint le 12 mars dernier, puis il explique que le combat de ce Monsieur comme de milliers d'autres a permis à la France de conserver son régime républicain et démocratique.
Son harangue se recentre à nouveau sur Luynes. Il proclame que "désormais il n'y aurait aucun exclu dans les futurs conseils municipaux" (là, je m'interroge sur le "désormais" ainsi que sur le lieu du prochain conseil?) . Il veut "construire l'avenir", "faire avancer Luynes dans le bon sens" (à droite? Que je suis taquine...) et souhaite pour cela l'étroite "collaboration de l'équipe municipale et des luynois".
Le mandat de B.Ritouret s'annonce donc comme celui de la concertation! Affaire à suivre!
A présent, le conseil s'apprête à élire le nouveau maire, ou plutôt à le légitimer puisqu'il est seul candidat... logique.
C'est le doyen qui a l'honneur de présider et les deux plus jeunes se voient relayer aux "taches subalternes" de dépouillements des votes entre autre. Protocole quand tu nous tiens...
Mais courage! Une petite colline vous fait arriver à une grande!
Le résultat est sans surprise, sur 28 votants, 20 votes vont à B.Ritouret, c'est à dire ceux de son équipe. Je rappelle que 22 membres du conseil appartiennent à la liste majoritaire Luynes à venir ( 22 avec B.Ritouret, ce qui moins le vote de l'absente et le vote personnel du nouvel élu fait bien 20) 4 à la liste Vivre à Luynes et 3 à Luynes c'est vous, soit un total de 29 conseillers.
Nous nous apprêtons maintenant à suivre l'élection des adjoints. C'est alors que nous est énoncée la liste paritaire (Hommes/Femmes) des adjoints:

Gilles Ferrand
Sabine Dejouhannet
Albino Gardin
Martine Bourdin
Eric Verhille
Odile Ritouret
Alain Sellier
Anne-Christine Garcia

Cette liste est retenue.
J'attire justement votre attention sur cette dernière...
Rien ne vous dérange?
Tant mieux si c'est le cas, mais je dois reconnaître qu'en ce qui me concerne je trouve plutôt indécent la nomination de Madame Odile Ritouret, l'épouse de notre nouveau maire. Celle-ci a d'ailleurs perdu en cours de route une partie de son nom, mais si souvenez-vous, c'était Madame BOULY-RITOURET sur la brochure... il n'a peut-être pas pu rentrer dans la salle... (Je salue au passage la stratégie de communication "Bouly-Ritouret" laissant le doute s'installer chez ceux absents de ses réunions, Soeur? Belle-soeur? Epouse?)
Je m'explique, je ne cherche pas à vilipender cette personne, ce n'est pas une attaque personnelle, néanmoins je n'imaginais pas jusqu'à Vendredi que le népotisme, à défaut de n'être révolu, pouvait se pratiquer à l'échelle d'une commune comme Luynes.
Petite leçon d'Histoire... Le népotisme sévissait principalement vers la fin du Moyen-Age et le début de la Renaissance (XVe-XVIe siècles), à la cour pontificale. Il consistait à réserver dignités et bénéfices ecclésiastiques à des parents du Pape, souvent des neveux (bah oui, ni épouse, ni enfants... bien que des fois...) à l'instar d'un Alexandre VI ou Urbain VIII.
Loin de moi l'idée de comparer Bertrand Ritouret à un souverain pontife, mais cette pratique s'est étendue dans les milieux laïques. Certains élus (entre autre) se sont substitués aux papes et distribuent des honneurs, des avantages ou encore des postes à des membres de leur famille comme il est question ici. Il s'agit belle et bien de favoritisme.
Vous vous souvenez tous du slogan de la dernière campagne présidentielle "Ensemble tout devient possible"? Je me dis qu'il pourrait facilement être repris par le couple Ritouret... C'est une boutade, ne vous offusquez pas!
J'admets que Mme Ritouret puisse être compétente, après tout je ne la connais pas, je lui accorde par conséquent le bénéfice du doute. Cependant, certains conseillers qui ont prouvé depuis longtemps leur investissement pour la commune auraient à mon avis mérité ce poste, avec ce que cela implique (indemnités... même si elle ne sont pas mirobolantes).
Commencer "1ère Dame de Luynes" et conseillère municipale aurait été une entrée en matière déjà bien honorable, non? Remarquez, étant retraitée à 48 ans, elle jouit de tout son temps pour s'investir pour notre commune!
La nouvelle passée, mais son impact pas digéré pour autant, B.Ritouret prend la parole, officiellement dans la peau de maire cette fois-ci. Il nous présente les deux nouveaux policiers municipaux, nous informe qu'une cérémonie en la mémoire de Lazare Ponticelli se déroulera lundi matin à 11H00 et nous communique les dates des prochains conseils municipaux, le 26 Mars, et les 7 et 14 Avril. Les rendez-vous sont pris!
Enfin il annonce en guise de péroraison, que nous sommes tous conviés à un pot de l'amitié.
Alors que les bouchons sautent, le maire sortant s'éclipse...
L'ambiance est assez bon enfant, chacun se parle à première vue sans apriori. Monsieur le maire semble dans son élément, si l'on reprochait à Olivier Rafin sa distance, B.Ritouret quant à lui sait satisfaire l'égo de ses citoyens, sourires, tapes amicales dans le dos de ses interlocuteurs... Quel changement!
Pourvu que ça dure!

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous dites "...une salle communale polyvalente digne de ce nom (et pourquoi pas l'Artésium?)". Je réponds : parce que 1°/ les Luynois n'ont pas voulu de l'artésium et 2°/ que la construction d'une salle polyvalente est dans le projet de la nouvelle municipalité.

"Protocole quand tu nous tiens... " Le fait de confier le rôle d'assesseurs aux plus jeunes n'est pas dans le protocole mais dans la tradition.

Je trouve dans vos propos que vous faites souvent fi de la démocratie et du choix des électeurs. Mme Ritouret fait partie de la liste élue et par conséquent elle a les mêmes droits et devoirs que ses autres colistiers.
Vous qualifiez ces comportements de "...népotisme" et vous ajoutez que "ce n'est pas une attaque personnelle" ; moi je trouve tout de même que vous tapez un peu fort sur leur dos et que vous allez un peu loin dans des critiques gratuites et pas justifiées. Ne pas avoir les mêmes idées ne doit pas conduire à dénigrer systématiquement tout ce qui est dit ou fait.
Une luynoise.

Alexandra a dit…

Chère anonyme,
Je vous sens piquée par mes propos... Oui je sais que la nouvelle municipalité a une foule de projets pour notre commune... Mais quant à la concrétisation de tous j'émets quelques réserves. Dans un premier temps, la piscine semble la priorité, si cela vous convient c'est formidable, moi pas, j'ai tout de même le droit d'être en désaccord avec la municipalité et d'en faire part, non?
Lorsque j'utilise le terme de "protocole" sachez qu'il regroupe les "usages en matière de réunion ou de relations officielles", donc je n'ai pas l'impression d'être à côté de la plaque, appeler cela "tradition" si vous voulez, mais ne pinaillons pas sur ce mot, d'autant qu'il s'agissait plus ici d'expliquer à ceux n'ayant jamais assisté à un conseil municipal son déroulement...
Je ne vois pas en quoi mes propos font "fi de la démocratie et du choix des électeurs", soyez plus précise. Déclarer que le choix de Mme Ritouret en maire-adjointes me semble déplacé est à vos yeux injurieux et autoritaire? Je crois qu'au contraire j'use de la démocratie en faisant part de mon incompréhension et de mon désaccord, la liberté d'expression est l'une des valeurs fondamentale de notre démocratie, et elle m'est chère.
Mes critiques ne sont pas "gratuites" et "injustifiées", je ne fais que constater une situation et livrer mon opinion, je ne dénigre personne, puisque j'accorde le bénéfice du doute à Mme Ritouret, je ne remets pas en question ses compétences, alors où est le dénigrement? Sachez que je ne suis pas la seule à être indisposée par cela, beaucoup m'en on fait part, et même parmi les électeurs de B.Ritouret, ce n'est donc pas de la mauvaise fois liée à la défaite...
J'ai bien conscience que mes propos dérangent certaines personnes, mais
on ne peut pas s'engager en politique et penser que la critique ne vous atteindra jamais, surtout en démocratie, il faut savoir l'accepter et justifier des actes pour prouver que le critique a tort. Mariano Picon Salas a écrit "C'est par un manque de maîtrise de soi, de scepticisme et d'esprit critique que le tyran se distingue de l'homme politique normal." Or B.Ritouret n'est absolument pas un tyran.

Anna a dit…

Malgré nos petits différents par le passé, j'ai bien aimé tes articles sur les élections municipales !

Concernant le programme de Vivre à Luynes, notre incertitude quant à nos propositions étaient dû au fait que nous savions qu'il y avait beaucoup à faire, que tout est prioritaire, que tout ne peut pas être fait en mm tps ! Mais malgré cela nous aurions tout mis en oeuvre pour en faire le maximum possible !

sur ce, bonne continuation.
Anna

Alexandra a dit…

Anna,
Je suis ravie de te voir sur mon blog et de te lire. Sache que je ne t'en ai jamais voulu pour notre différent, d'ailleurs ce différent était la conséquence du manque de considération pour les employé(e)s de la piscine. Un salaire fixe (logique)n'aurait jamais engendré cette malheureuse situation (face à laquelle prendre du recul m'était indispensable).
J'ai bien compris à la réunion du mardi précédent les élections que votre équipe avait des convictions et qu'elle était motivée. Malheureusement, le scrutin en a voulu autrement, je le respecte malgré les dires de certains, mais je comprends votre déception.
PS: Je te félicite au passage pour ton engagement!

Fred. a dit…

Merci à notre envoyée spéciale à l’hôtel de ville de Luynes pour nous avoir fait vivre ce 1er conseil municipal. Voilà qui nous console de ne pas avoir d’Artesium pour pouvoir y assister nombreux en chair et en os…
Comme d'autres intervenants, je trouve qu’il est inapproprié et injuste de parler de népotisme au sujet de la présence au conseil municipal de l’épouse de Mr Ritouret. Elle figurait de façon claire en position éligible sur une liste qui a recueilli 51% des voix dès le premier tour, elle a été élue dans la transparence, elle est donc parfaitement légitime comme tout autre élu. Chère Alexandra, sa situation est sans aucun rapport avec l’épouse du président Sarkozy qui n’a, elle, aucune légitimité démocratique. Si madame Ritouret avait été engagée par la municipalité comme collaboratrice de son mari sans avoir élue, on aurait alors pu effectivement être choqué, mais ce n’est pas le cas.
Pour répondre à notre néo-luynois « Buzz l’éclair », j’inclinerais à attribuer ses excès de langage à une overdose d’air de la campagne (quand on n’a pas l’habitude, ça énerve…) Pardon pour cette pique, cher Buzz, mais autant je crois que nous sommes en droit de porter un jugement sur le bilan de l’équipe Rafin après 7 années d’exercice des responsabilités locales, autant je trouve injuste de faire un procès d’intention aux nouveaux élus. Bertrand Ritouret est désormais notre maire pour 6 ans, laissons le mettre en place son équipe et se mettre au travail, restons vigilants, partageons nos idées et nos critiques, informons nous, dialoguons (merci pour ton blog, Alexandra), et faisons en sorte que les talents de communicateur de mr Ritouret ne s'essoufflent pas en route... De toute façon, nous aurons de nouveau le bulletin de vote en main à la fin de son mandat…
Fred.

Anonyme a dit…

Tout a fait d'accord avec vous Fred.

Et sur tous les sujets ...

Je trouve effectivement que vos propos tournent de plus en plus aux attaques personnelles et ouvertes contre la municipalité en place ...

Pour reprendre vos propos ( avec facilité d'ailleurs ) " je ne suis pas le seul a penser cela , beaucoup m'en ont fait part"
Ce qui m'etonne de votre part c'est que je n'ait vu votre nom sur aucune liste pour ces municipales .... Vu l'ampleur de votre logorrhée je trouve ça épatant ...
Mais peut être est il beaucoup plus aisé de critiquer les hommes et femmes qui portent un véritable projet ( de n'importe quels bords qu'ils soient d'ailleurs) derriere son petit écran que de remonter ses manches et de se mettre au travail ...
Ce blog qui se voulait informatif au départ ( et dont je me réjouis ) tourne par la teneur de vos propos en propagande extrémiste de gauche ... D'ailleurs, ne seriez vous pas la soeur de Monsieur Besancenot ?

Quel dommage d'associer la politique locale aux clivages politiques nationaux ....

Mais sans commune mesure je dois me tromper mal comprendre ou interpréter ...

Et comme le dit si bien fred, on verra de toute façon dans 6 ans a l'heure du bilan. Ça, c'est la démocratie chère alexandra, ne vous en déplaise !!

Cordialement

Mika37

Alexandra a dit…

Bonjour Fred!
Que voulez-vous, je suis parfois caustique... Mais je trouve cependant que deux conjoints dans une même municipalité, c'est peut-être de trop, tout du moins maire et maire-adjointe. O.Ritouret n'était qu'en dixième position, et je reconnais que je ne m'attendais pas entendre son nom cité dans la liste des adjoints. C'est sans doute l'effet de surprise qui suscite chez moi cette réaction, et ma formation en histoire cette comparaison...
J'aime beaucoup la dénomination "d'envoyée spéciale" que vous m'octroyez, j'espère que la municipalité le prendra comme vous et ne m'interdira pas l'accès au prochain conseil... j'ai peur d'être considérée comme le poil à gratter de la nouvelle municipalité.
Mais je tiens à dire que je ferai preuve d'objectivité dans mes compte-rendus et que si une bonne chose est accomplie (ou même plusieurs) je l'applaudirai et j'en ferai part dans ce blog. Vous en avez ma parole.
PS: Votre humour est le bienvenu dans ce blog (surtout quand il est fin, même piquant). Chacun a le droit de réagir comme il l'entend dès l'instant que cela se fait dans la courtoisie et le respect des opinions de l'autre et c'est votre cas comme celui de la majorité des personnes s'exprimant ici pour le moment. Merci à tous!
(je crois même que vous avez vos supporter!)
Bien à vous.
Alexandra

Anonyme a dit…

vous dites :

"Commencer "1ère Dame de Luynes" et conseillère municipale aurait été une entrée en matière déjà bien honorable, non? Remarquez, étant retraitée à 48 ans, elle jouit de tout son temps pour s'investir pour notre commune!"

je dis :
que si Mme Ritouret est retraitée à 48 ans, c'est qu'elle a obtenu les droits qui lui permettre de l'être. En d'autres termes elle a travaillé le temps qu'il fallait pour lui permettre de prétendre à ce droit cher à nous tous ...
Je n'ose penser qu'il s'agit la d'une reproche ... vous et votre sensibilité gauchiste, vous n'allez quand même pas jalouser des personnes qui partent en retraite ... qui plus est en laissant sa place à un jeune en quête d'expérience !!

quand je vois votre fiche ... je lis "étudiante et 24 ans" ... ah !! oui !! voila ... c'est sur, c'est plus facile de parler de travail quand on ne fait pas partie de la population active ... peut être changerez vous d'avis un peu plus tard avec du recul et quelques litres de sueur versés ...

vous dites :
"j'espère que la municipalité le prendra comme vous et ne m'interdira pas l'accès au prochain conseil..."

je dis:
nous sommes en France ...
les conseils municipaux sont publics et ouverts à tous ... ne vous mettez pas en victime avant l'heure ...
sachez aussi que vous n'êtes qu'une voix parmi la population .. au même titre que moi d'ailleurs ...
je n'ose penser que le "succès" relatif de ce blog commence à vous monter à la tête au point de vous croire incontournable ..!!

vous dites :
"Mais je tiens à dire que je ferai preuve d'objectivité dans mes compte-rendus et que si une bonne chose est accomplie (ou même plusieurs)"

je dis :
oui soyons fous ... plusieurs bonnes choses ... on sait jamais !! (rires)


j'aurai encore tant d'autres choses à dire mais le temps me manque ...

Alexandra a dit…

Cher Mika37,
Bienvenu sur ce blog!
J'ai du mal à voir le rapport entre le fait d'être en quelque sorte chroniqueuse (chansonnier) de la vie politique locale et de s'engager dans une liste...
Premièrement, je n'ai pas le temps pour cet engagement (et je reconnais le courage des personnes engagées que j'ai d'ailleurs félicité dans un autre article), de plus mes études risquent de m'emmener sur Paris les années à venir... ce qui vous en conviendrez, si engagement j'avais pris, serait difficile à gérer et pas très honnête. Dans une commune comme Luynes,les personnes discutent entre elle et oui, certaines personnes m'ont fait part de leur étonnement face à l'élection de Madame Ritouret en tant qu'adjointe je le rappelle (pas comme conseillère)...
Rassurez-vous, ce blog conserve son caractère informatif,et ses apects mordants (en lisant entre les lignes vous y verrez de l'humour pas de la méchanceté), et les articles devraient vite ne plus aborder le thème de la politique locale, sauf évènements (conseils municipaux...). D'ailleurs ce n'était pas son but premier. Mais je suis ravie de voir l'enthousiasme des Luynois sur ce sujet.
C'est marrant, je remarque non sans un certain amusement l'ampleur des réactions des soutiens de B.Ritouret. Je deviens je vous cite "une extrémiste de gauche" "soeur" cachée "d'Olivier Besancenot" (faut que j'en parle à mes parents... peut-être ai-je été adoptée...). Tout ça pourquoi? Pour avoir dit que je n'étais pas d'accord avec certaines idées de B.Ritouret et avec le principe d'avoir proposé le poste de maire adjointe à son épouse? Tout de suite les grands mots, ceux qui me connaissent vont bien rigoler en vous lisant. Car je crois être assez loin de l'image d'une bolcheviste, révolutionnaire, le couteau entre les dents et le poing levé (Clin d'œil à Christophe, si vous me lisez...). Mais vous n'êtes pas le seul à tenir des propos aussi excessifs.
C'est de bonne guerre, je l'accepte et je me défends...
Si je fais un mixe de tout ce que les personnes ne partageant ma vision des choses (sauf Fred et quelques autres) ont écrit, je suis une personne intolérante qui tient des propos calomnieux à l'encontre de certaines personnes, et anti-démocrate pour couronner le tout... Je suis une anarchiste qui s'ignore enfin de compte, ou pire une future dictatrice...(Gare au Putsch!)
Qui associe politique locale et clivage politique nationaux ici?
Fred dit effectivement que l'on jugera dans 6 ans mais écrit aussi qu'il faut suivre de près ce qui se fait et rester vigilant, vous ne retenez que ce qui vous arrange? Je suis entièrement d'accord avec lui. Et malgré nos points de désaccord, nous discutons de façon constructive comme je souhaite le faire avec tous. Sinon ce blog n'aurait pas été créé. Je le rappelle, c'est un lieu de débat, où chacun, quelque soit son opinion peut s'exprimer!

Alexandra a dit…

Certains lecteurs de ce blog manqueraient-ils d'humour??? Je n'ose le croire... et pourtant... à la lecture de certains commentaires je suis obligée de répondre par l'affirmative.
Je déclare forfait sur une chose... expliquer en permanence où est l'humour et où il ne l'est pas... J'ai déjà rajouté des parenthèses du type (boutade, je suis taquine...), je me demande si ce n'est pas d'ordre générationnel...
Bien sûr, en pauvre étudiante écervelée que je suis, je ne peux pas comprendre ce qu'est la vie active, j'ai effectué cependant pas mal de job d'été dans différents secteurs, parfois ingrats et j'ai versé "quelques litres de sueur" de plus je concilie travail universitaire (vous pensez à première vu que ce n'est pas du travail) et petits boulots étudiants et ce depuis plus de 5 ans maintenant... Sachez que je fais partie d'une génération qui ne risque pas de prendre sa retraite à 48 ans, afin de pallier les abus d'une autre génération privilégiée... Et que je trouve scandaleux que certaines personnes du service public puissent partir si tôt sous prétexte d'avoir eu des enfants par exemple. Ça n'est pas une histoire de droite ou de gauche et je pense particulièrement ici à tous les ouvriers (et autre catégories professionnelles dans le même cas) qui ne verront pas la retraite avant l'âge de 65 ans voire parfois plus tard, et qui, eux, travaillent dans des conditions difficiles, lamentables (inhalation de produits toxiques, etc.) encore à l'heure actuelle. Et si je vous dis que je suis pour une réforme des retraites... de quoi allez vous me taxer? Je pense également à toutes les personnes qui ont trimé toute leur vie et se retrouvent avec une retraite de misère (certains artisans...).
Mais je pense aussi et là je suis directement impliquée, à certaines personnes ayant été touchées par la maladie, ne pouvant reprendre une activité, n'ayant droit quasiment à aucune aide pour diverses raisons, liées à l'aberration de notre système... n'ayant pas les moyens de racheter des trimestres pour percevoir plus tôt une retraite qui ne sera guère élevée d'ailleurs... Alors oui, je suis choquée de voir, qu'à l'heure où on parle de réforme des retraites, certaines personnes puissent trouver normal et justifié le statut de retraité chez une personne de 48 ans. Ce qui me débecte par dessus tout, ce sont les injustices et malheureusement elles sont nombreuses dans notre société.
Ce qu'il y a de formidable chez vous, c'est votre attitude un tantinet paranoïaque qui est de vous sentir piqué là où ça n'a pas lieu d'être.
J'étais tout à fait sincère quand je disais que si la présente municipalité accomplissait une ou plusieurs bonnes choses je le reconnaîtrais et je les féliciterais... Je ne suis pas idiote au point de souhaiter que la municipalité se plante, je vis à Luynes et j'ai à cœur que ce qui s'y fasse soit bénéfique pour la commune et ses habitants.
Quant à ma boutade sur l'interdiction d'entrée lors du prochain conseil, dommage que vous ne l'ayez pas comprise, il s'agissait là d'une réaction aux commentaires acerbes de certains ou certaines... Fred, lui, accepte que je ne sois pas toujours d'accord avec lui. Je ne me crois absolument pas incontournable, loin de là, par contre vous avez tendance à me prendre pour bien peu...mais après tout je suis jeune et étudiante... et donc "contreproductive".

Christophe Marion a dit…

Ca débat bien aussi par chez vous !
Bon courage

Alexandra a dit…

Merci, j'en ai besoin!

philippe a dit…

Pour une fois qu'une personne jeune, motivée , intelligente , tolérante et je trouve plutôt objective fasse un travail d'analyse fouillé , laissez lui au moins le bénéfice du doute et respectez son travail et le temps qu'elle consacre gracieusement à notre belle commune même si vous avez le droit (et le devoir ?) de la contredire !
Bon courage demoiselle
Philippe

Alexandra a dit…

Merci beaucoup pour ce commentaire, ça fait plaisir de se sentir comprise! C'est rassurant!
A bientôt!
Bien à vous
Alexandra.

Anonyme a dit…

Alexandra, vous parlez de valerie roublin dans votre dernier commentaire (au second degre) comme une des mal aimés. Je tiens a preciser que la commission urbanisme est une commission qui demande de la disponibilite. IL vaut mieux etre dans peu de commissions mais y participer de maniere active ... N'oubions pas qu'il n'y a pas que la municipalite dans la vie : il y aussi une famille et un metier...(sans rancune aucune, c'est juste une petite precision.) valerie.

Anonyme a dit…

dans votre dernier message (second degré), vous faites quelques commentaires sur les conseillers municipaux notamment. Concernant valérie roublin, je tiens à préciser que la commission urbanisme demande de la disponibilité... N'oublions pas qu'avant d'être conseillers municipaux nous avons, en général, une famille et un métier (il faut penser à la retraite !)... Donc si l'on veut essayer de remplir correctement la mission qui a été attribuée par les Luynois mieux vaut gérer correctement et intelligemment son emploi du temps... Signé Valérie...

Alexandra a dit…

Cher Valérie,
Soyez la bienvenue sur ce blog, et merci pour votre intervention.
Je constate que nous sommes parfaitement d'accord, comme je l'ai écrit dans une réponse de commentaire (cf article sur le conseil du 26/03), je n'attaque pas ces deux personnes. Je note au contraire que certains conseillers, en revanche, ont beaucoup de commissions, et je m'inquiète juste de savoir s'ils seront en mesure de remplir leurs fonctions consciencieusement, car eux aussi ont une famille, un travail à temps plein, etc. Même si je ne remets en question leur bonne volonté. Néanmoins je crois en effet qu'il est plus raisonnable de se proposer dans(ou d'accepter)peu de commissions (je suis partisane du juste milieu). Rassurez-vous le rôle du mal-aimé a été attribué à monsieur Rafin, nullement à Valérie Roublin et M. Bourdin...
Bien cordialement.
Alexandra