dimanche 13 avril 2008

7 avril 2008 : 3e conseil de la nouvelle mandature …

Chères lectrices, chers lecteurs, mes chers compatriotes de la blogosphère !

Voilà bientôt une semaine que ce troisième conseil municipal a eu lieu…
Actuellement très accaparées par diverses activités, je n’ai, jusqu’à maintenant, pas été en mesure de rédiger de compte-rendu sur ce dernier conseil. Pardonnez-moi, mais après tout ne dit-on pas tout vient à point à qui sait attendre ?
A tous les fans de mes envolées scripturales, me revoilà !
Je compte cependant vous épargner la litanie de tous les chiffres énoncés durant ce conseil…
Vous les présenter « dans leur intégralité » relève, à mon avis, du travail de la nouvelle municipalité, afin que leurs concitoyens et électeurs soient au fait de l’actualité communale, n’est ce pas d’ailleurs l’une des vocations du site internet de la commune ?
Néanmoins, force est de constater que celui-ci n’est guère alimenté ces derniers temps… alors que tout avait pourtant démarré sur les chapeaux de roues, mais que se passe-t-il ?
Je me sens donc investie de cette mission, parfois périlleuse (je ne me fais pas que des amis vous l’aurez tous remarqué), mais somme toute importante à mes yeux. J’aurais bien volontiers inséré le lien du compte-rendu officiel si cela avait été possible. Je m’interroge… Mon blog deviendrait-il le substitut du site de la mairie en matière de rapports sur les conseils municipaux ? Idée intéressante mais non moins saugrenue vous en conviendrez…

Ce nouveau conseil a une fois de plus rassemblé un nombre non négligeable de Luynois et Luynoises, ce qui m’amène à penser : « il n’y a pas à rechigner, Luynes est bel et bien devenue le bastion de la démocratie dans notre région, l’intérêt porté par ses habitants quant à l’administration de la cité fait figure d’exception !» (Point de chauvinisme dans cette pensée, où allez vous chercher ça ?)
Il y a une grande originalité dans le déroulement de ce nouveau conseil… Le secrétariat est confié à S. Dejouhannet… Ah ? Non, autant pour moi, elle était déjà préposée au secrétariat la fois dernière… Ah oui, voilà, j’y suis !
La grande nouveauté est sans aucun doute les interventions de l’opposition, menées par l’équipe Vivre à Luynes.
En effet, alors que B. Ritouret s’apprête à débuter la séance, une voix s’élève, celle de R. Dubois, il souhaite éclaircir un point (noir ?) sur le poste budgétaire relatif au personnel de la commune, élus compris. Il tient à mettre en évidence, contrairement à ce qui avait été sous-entendu au précédent conseil, l’augmentation de ce dernier à hauteur de 43 %, passant de 81 000 € environ en 2007 à plus de 115 000 € en 2008.
Stupéfaction dans les rangs adverses… qui impose une réponse improvisée : mais heu … « nous ne dépassons pas le maximum autorisé » d’abord ! (Je caricature, seuls les mots entre guillemets sont à retenir, vous l’aurez compris) ! Néanmoins, ce n’était en rien l’observation et les calculs de R.Dubois… d’entrée de jeu l’ambiance se veut un tantinet tendue !
Le ton est donné et voilà que le premier point est abordé : le vote concernant la délégation de fonction principale au Maire, c'est-à-dire, les pleins pouvoirs décisionnels à ce dernier dans des domaines bien précis. Sur 22 points autorisés, ce dernier s’en octroie 11, dont entre autre la négociation d’emprunts ; les marchés publics (préparation, passation, règlement, exécution de ces derniers) dont le plafond est de 6000€ ; l’aliénation de biens mobiliers jusqu’à 4600€, etc.
Vient ensuite le bilan de la situation des marchés publics au 31/12/2008, il y est question notamment des travaux effectués sur l’école pasteur et au niveau de la gendarmerie, …
Ensuite, le conseil s’attarde sur les tarifs des séjours d’été proposés par le Centre de Loisirs.
L’espace d’un moment, le conseil s’est transformé en une véritable société de tour-opérateurs, vendant un séjour à St Hilaire de Riez pour la somme de 115 €, proposant ensuite un séjour en Moyenne Montagne pour 95 €, un autre en Haute-Vienne pour 130 €, une initiation au kart pour 90€ et enfin 3 journées vélo pour 40 €… sachant que l’inscription de 33 € au Centre de Loisirs est à déduire du prix, si j’ai bien compris. Commercial dans l’âme (et adepte des sports aquatiques), B. Ritouret nous précise que les lacs de Haute-Vienne sont vraiment magnifiques… La mise en avant de la beauté des paysages ne vient cependant pas ternir l’effet de l’annonce de la non attribution avant le séjour, exceptionnellement cette année, d’aides au financement de ces séjours pour les ménages les plus « nécessiteux » par le CCAS. Ce qui veut dire que ces familles se verront dans l’obligation d’avancer l’argent, ce qui pour certaines peut se révéler problématique… C’est le genre de détails qui n’a pas échappé à Françoise Roguet et Régis Dubois entre autre ! La municipalité n’a guère apprécié la réflexion et une maladresse s’est échappée de la bouche de la majorité : on ne va pas instauré le « tout-gratuit », sinon « il y aurait trop de demandes et nous ne pourrions les satisfaire »… Ouïe ouïe ouïe ! La boulette !
Les perches se tendent pour l’opposition et elle ne se fait pas prier pour les attraper : « Vous ne souhaitez pas faire un sélection par l’argent ??? » s’exclame-t-elle !
Levée de bouclier chez la majorité : « NON ! Il n’est pas question de ça, et vous le savez ».
Pfiou… Jeu, set et match !
Heureusement, la réunion va prendre une tournure plus sereine avec la présentation des comptes administratifs de 2007, l’heure du bilan a sonné !
Attention, on nous a offert ce soir là une présentation mémorable, à la pointe de la technologie, l’innovation au service de la municipalité et de ses concitoyens !!! Une présentation POWERPOINT ! Gilles Ferrand en est le promoteur, je salue au passage son initiative qui a permis de rendre plus accessible le suivi de son exposé, ce qui n’est pas chose aisée quand il est question de chiffres, beau travail !
Pour résumer, je vous épargne les savants calculs de rééquilibrage entre l’excédent du budget fonctionnement qui vient compenser le déficit du budget investissement , le bilan 2007 du maire sortant O. Rafin est positif , il reste au final 613 589,37 €. Personne ne peut contredire sa bonne gestion, et Marc Dubois ne se prive pas de le faire remarquer. Cela ne signifie-t-il pas qu’en qualité de bon gestionnaire, son projet d’Artésium n’était peut-être pas si aberrant que certains ont voulu le faire croire ? Tout du moins il n’était probablement pas plus risqué que celui de la piscine… non ? (Je suis irréductible…)
Je squeeze le détail du budget (entretien, service public, associations, loyers…).
Ce qui nous amène directement à la situation du remboursement de la dette. Elle arrive a échéance, il reste 740 000 € à rembourser jusqu’en 2009, sachant que le montant du remboursement s’élève à 400 000 €/an.
Le retour du recours à l’emprunt est donc proclamé !
Les priorités de la municipalité nous sont ensuite énoncées, remise en état de la voirie, travaux de restauration des bâtiments (mairie, équipements sportifs…), etc.

Si nos édifices prennent l’eau nous ne tarderons pas à savoir si les projets eux, ne vont pas tomber à l’eau… En effet, ce jeudi s’est déroulée l’élection des délégués de Tour(s)Plus !
La commune de Fondettes nous présente la nouvelle équipe ici et pour l’instant aucun changement n’est à signaler sur le site de l’intercommunalité Tour(s)Plus, je vous l’accorde, il est encore un peu tôt…

Le conseil touche à sa fin, et B. Ritouret nous rappelle que la semaine passée a été éprouvante, la commune a en effet perdu 3 personnalités locales, à commencer par Jean Vrillon, excellent charcutier retraité (et généreux donateur de salières en forme de cochon qui ont fait le bonheur de l’enfant que fut B. Ritouret), Jacques Dumont, qui durant 30 ans fut adjoint aux finances et premier adjoint de M. Pagès, et enfin le duc Jean de Luynes.
C’est sur ces pensées que le conseil s’acheva.

Prochain rendez-vous lundi 14 avril, pour le vote du budget 2008, venez nombreux !


6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour
Rien ne t'échappe, y compris les salières du charcutier!...et ton article ne manque pas de piment!
Didier

Alexandra a dit…

Bonjour!
Cette petite anecdote m'a beaucoup plu en effet! Et m'a aussi fait penser qu'un boucher renommé Luynois aujourd'hui à la retraite, m'offrait des petits bonshommes Bonux... Certes c'est un peu différent, mais quand même... Les artisans Luynois ont toujours été, traditionnellement je dirais, d'une grande générosité... Même si aujourd'hui cela se manifeste différemment (sacs à pain, calendriers, roses...).
Aaaah, j'essaie d'entretenir une certaine causticité, c'est un peu ma marque de fabrique, n'en déplaise à certains ou certaines. Et puis je crois que l'humour est une manière agréable d'amener le débat et ce depuis bien longtemps (pamphlets, Mazarinades, caricatures, Chansonniers, Guignols...).
Merci pour vos observations!
A bientôt!

Anonyme a dit…

Bonjour,
Cela est devenu une habitude, apres chaque conseil j'attend ton analyse avec impatience, (il est vrai qu'elle arrive plus vite que le compte rendu officiel), une analyse toujours tres perspicace; j'aime beaucoup te lire quelques soit tes articles, je les imprime aussi pour les donner à des personnes autour de moi qui n'ont pas le net; continu comme cela.
J'ai appris que tu avais rencontré notre Maire, j'espere qu'il t 'as proposé d'ecrire dans l'Ecos Luynois.
Allez salut et à bientot surement le 14 mai
bonne journee
Maryvonne

Alexandra a dit…

Chère Maryvonne,
Je vous remercie pour tous vos compliments, ainsi que pour la publicité que vous me faites autour de vous, je dois dire que je ne m'y attendais pas, mais j'en suis très flattée. Je serais ravie de discuter avec vous lors du prochain conseil, le 14 mai.
Bien à vous!
Alexandra

Fred. a dit…

Hello Alexandra !
Très intéressant et croustillant comme toujours ton compte-rendu. Il semble qu'après le coup de tonnerre des résultats du scrutin qui avait assommé l'opposition, celle ci relève la tête et commence à pointer quelques défauts dans la cuirasse de notre nouvelle équipe. Encore quelques semaines et ça va chauffer !!
Examinons les faits : la rigueur budgétaire semble déjà écornée, la concentration des pouvoirs sera plus nette que l'ouverture, O. rafin etait meilleur gestionnaire que communicateur, les paysages de montagne sont magnifiques, la nostalgie de l'enfance reste la chose la mieux partagée au monde,... bref rien de nouveau sous le soleil luynois, il nous faudra donc attendre encore un peu pour pouvoir porter un jugement valable sur cette nouvelle équipe, disons quand même que quelques petits bugs émaillent ce début de parcours et n'ont pas échappé à notre sagace envoyée spéciale... Bravo, on attend la suite avec intérêt.
Amicalement. Fred.
(PS : moi, quand j'étais p'tit, c'était les cadeaux Bonux).

Alexandra a dit…

Bonsoir Fred!
Alors ces vacances? Amélie a dû être ravie de recevoir votre carte!
Pour les cadeaux Bonux, je vois que nous avons dû fréquenter, jadis, les mêmes commerçants! Aaah, ces petits bonshommes bonux multicolores... et je me souviens aussi que le boucher, accessoirement "magicien", était passé maître dans l'art du "pouce coupé" qui glisse sur la main, ce qui m'impressionnait et me terrifiait à la fois (Souvenirs, souvenirs...)
Bien à vous!

Alexandra