mardi 12 août 2008

Festival Théâtre en Val de Luynes : suite et fin…

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous prie de bien vouloir m’excuser, prise entre autre par le festival, je n’ai pu tenir à jour ce blog et rendre compte des représentations au jour le jour.
Je me rattrape à présent…

Mardi 5 août, le château de la Plaine à Fondettes accueillait Marivaux et son jeu de l’Amour et du hasard, pour cette seconde représentation, la météo nous fut l’honneur d’être clémente, une belle journée ensoleillée laissa place à une douce soirée d’été, toutes les conditions étaient donc réunies pour que la troupe du Théâtre des Deux Rives fasse revivre Marivaux !
Quel plaisir de voir affluer le public, la pièce, remarquablement jouée, rencontra un franc succès !
Les dialogues de Marivaux font mouche, son humour, sa poésie, le rende très accessible et par-dessus tout, et là est tout le talent de l’auteur, certaines répliques n’ont pas pris une ride !
J’aime sa vision de l’Amour, de la séduction, ses perceptions…
Lorsque le personnage de Sylvia déclare que « les hommes en société font bonne image, mais qu’à la maison, ils font la grimace », je me dis que malgré presque trois siècles qui nous séparent de la création de la pièce, et malgré les évolutions sociales, l’homme reste constant…
Et que par conséquent, femmes d’hier et d’aujourd’hui … même combat !
Heureusement, Marivaux fait toujours triompher l’Amour, et Dorante s’avère être un parfait gentleman, beau et romantique à souhait… Merci au théâtre de nous faire rêver !!!
Cette représentation ne fut pas sans surprise… En effet, la présence d’une personne, saluée par la troupe, ne resta pas inaperçue. Olivier Rafin, notre maire sortant, accompagné de son épouse et plus rebelle que jamais sur son scooter, est venu assister à la pièce et renouer ainsi avec un passé pas si lointain. Il fit ici son grand retour au sein de la communauté Luynoise et de ses alentours, amatrice du festival !

Vendredi 8 août, nous voici réunis dans ce magnifique lieu qu’est le château de Chatigny, lieu enchanteur où richesse historique et trésor architectural fusionnent parfaitement avec la culture théâtrale ! Mme Benoit du Rey et sa famille nous ont offert un accueil des plus chaleureux que jamais nous n’oublierons.
Avant que la troupe n’entame son triptyque de Tchekhov composait d’Une demande en mariage, de l’Ours et du Jubilé, elle offrit en cadeau à Mme Benoit du Rey et à la plus grande surprise de cette dernière et des spectateurs, la lecture de deux petites pièces qu’elle a elle-même écrite avec beaucoup de talent et d’humour. L’émotion était au rendez-vous !
Tchekhov a séduit le public, les prestations des comédiens et les mises en scène n’étant pas étrangères à cela tout comme la magie de l’endroit !

Samedi 9 août, le château de Chatigny ouvre à nouveau ses portes pour la dernière représentation de cette 5e édition du festival! L’Avare de Molière nous est servi en guise de clôture. Pièce réjouissante aux personnages et aux dialogues célèbres mais toujours succulents, et aux scènes cocasses indissociables du génie de Jean Baptiste Poquelin !
Encore une fois, le public ne s’est pas trompé et c’est en masse et hétérogène qu’il s’est rendu pour profiter du spectacle !
Parmi ce public, un couple de visiteurs, inattendu, s’est fait remarqué… le nouveau maire de Luynes et son épouse-adjointe… Quel bel hommage à Molière que de nous offrir en plus de l’Avare, un remake des Fourberies…

Finalement, nous retiendrons cette année que grâce à la persévérance de passionnés et la bonne volonté de la troupe du Théâtre des Deux Rives, des propriétaires des lieux, des mécènes, de l’Office de Tourisme et des bénévoles de Vivre à Luynes, de l’A.S.S.O et des volontaires indépendants, notre cher festival, malgré les attaques visant à l’ébranler et même l’anéantir, a su se redresser et prouver une fois de plus son intérêt en suscitant un engouement important auprès de la population.

Alors, merci à eux et à vous qui êtes venus si nombreux soutenir le festival !

2 commentaires:

etienne a dit…

coucou alexandra,
que d'éloges sur le festival,
ça donne envie de revenir :)


celui qui était en face de toi le dernier soir à table

Alexandra a dit…

Bonsoir Etienne,
Quelle jolie surprise de te trouver ici, j'en suis sincèrement très touchée et flattée.
En toute objectivité, je ne peux pas tarir d'éloges sur le festival, c'est très certainement la meilleur chose, en terme d'évènement culturel, que Luynes n'ai jamais connu. Un si beau rendez-vous mérite que l'on s'y intéresse et surtout qu'on le défende contre toutes attaques!
Merci pour ton passage et ton commentaire.
A bientôt peut-être!